L’adoption en Roumanie sous Ceausescu‏

Le programme EnJeu[x] et le Centre ligérien d’études roumaines (CLER) vous convient à une conférence-débat consacrée à l’adoption en Roumanie sous le régime de Ceausescu:
le mardi 19 janvier
17h00 – 19h30
Université d’Angers
Amphithéâtre de la Maison de la Recherche Germaine Tillion
 

autour du film L’enfant du diable, d’Ursula Wernly Fergui (Kanari Films, 2014), dont voici le synopsis:

« Il m’arrive de penser que je suis l’enfant du diable. Quand j’ai vu leurs visages, j’étais en colère. Ceausescu et sa femme étaient l’incarnation du diable. Comment ont-ils pu rendre un pays aussi misérable ? » Marion.
Décembre 1989. Le régime de Ceausescu s’effondre. Le monde découvre, stupéfait, l’étendue de la dictature. Parmi les images qui heurtent les consciences, les centaines de milliers d’enfants enfermés et maltraités dans les orphelinats.
Marion est l’une de ces orphelines, une enfant du diable, comme elle le dit elle-même, adoptée par un couple français à l’âge de 6 ans. A 38 ans, elle vient de mettre au monde son premier enfant; un moment clé qui la renvoie à sa propre histoire, elle qui fut abandonnée à la naissance.
Avec la photographe Élisabeth Blanchet, qui depuis près de 20 ans consacre une partie de son travail aux orphelins de Ceausescu, Marion veut retourner sur les traces de son passé. Nous la suivons dans sa quête, au cours d’un road-movie à travers la Roumanie, 25 ans après la chute du dictateur.

Programme:
– Introduction: présentations du CLER (Centre ligérien d’études roumaines) et d’EnJeu[x] Enfance et jeunesse
– Rappels historiques et présentation du film
– Projection du film (52 minutes)
– Échanges avec Marion Roy-Dagen et Laura Giraud, respectivement présidente et secrétaire de l’ Association Française Orphelins de Roumanie, Ursula Wernly Fergui, réalisatrice, et Elisabeth Blanchet, photographe.

 
Au plaisir de vous y retrouver,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *